Pedja Muzijevic

Pedja Muzijevic
Bosnie

Première épreuve - Aria

Acclamé par les critiques comme étant un musicien « penseur » avec une présence sur scène qui ne laisse personne indifférent et un mélange réjouissant de virtuosité et d’éloquence, le pianiste Pedja Muzijevic a défini sa carrière en proposant une programmation créative, un mélange inhabituel de musique nouvelle et ancienne et des collaborations de longue date avec d’autres artistes et ensembles.

Ses engagements symphoniques incluent des performances avec l’Orchestre symphonique d’Atlanta, l’Orchestre philharmonique de Dresden, l’Orchestre de Milwaukee, l’Orquesta Sinfonica de Montevideo, le Residentie Orkest de La Haye, l’Orchestre Shinsei Nihon de Tokyo et l’Orchestre philharmonique de Zagreb. De plus, il s’est produit en solo au Alice Tully Hall à New York, au Irving S. Gilmore International Keyboard Festival à Kalamazoo, au Casals Hall et Bunka Kaikan à Tokyo, au Teatro Municipal de Santiago au Chili, au Frick Collection à New York, à la Galerie nationale de Washington (D.C.), au Aldeburgh Festival en Grande-Bretagne, pour ne nommer que ceux-ci. Son premier concerto de Mozart au Carnagie Hall, le concerto K. 503 avec l’Orchestre symphonique Oberlin et Robert Spano, a été enregistré en direct et a paru sous l’étiquette Oberlin Music.

Ses participations à de nombreux festivals comprennent, entre autres, des performances aux festivals de Tanglewood, Spoleto (É.-U.), Mostly Mozart, Newport, OK Mozart, Bridgehampton, Bay Chamber Concerts, San Miguel de Allende, Aldeburgh, Lucerne, Hollande, Melbourne, Aix-en-Provence, Dubrovnik, Merano et Bratislava.

L’enregistrement de la performance solo intitulée Sonatas and Other Interludes de M. Muzijevic est offert sur l’étiquette Albany Records. Ce solo juxtapose de la musique pour piano préparé de John Cage à celle de compositeurs allant de W. F. Bach et D. Scarlatti à F. Liszt et R. Schumann.